Profiter d’astuces en ligne pour réduire ses impôts

réduire ses impôts

Les impôts se présentent parfois comme une lourde charge pour les contribuables. Même si le taux de fiscalité excède rarement les 10 % de ses revenus, à la longue, son impact peut se faire ressentir sur les budgets d’un foyer. C’est la raison pour laquelle toutes les stratégies et solutions sont bonnes pour réduire les impôts. Heureusement que plusieurs options s’offrent aux citoyens pour alléger leur fiscalité obligatoire. Dans certains cas, il est même possible de la supprimer sur quelques sources de revenus.

Investir dans les petites et moyennes entreprises

Les investisseurs professionnels sont les mieux placés pour savoir que le fait de devenir actionnaire dans une PME est un moyen noble de réduire ses impôts. Dans l’optique de soutenir la croissance des start-ups qui viennent de décoller, le gouvernement offre en effet des réductions d’impôts assez alléchantes aux contribuables. Cela dit, vous souhaitez investir dans une start-up ou une PME, vous avez généralement deux options pour ce faire. D’un côté, vous pourrez placer directement votre argent dans ces entreprises pour obtenir une réduction allant jusqu’à 18 % du montant total de la somme investie. Cependant, des limites sont plafonnées sur la somme que l’on peut investir. Ainsi, pour un investisseur célibataire, la somme à investir est plafonnée à 9 000 euros, contre 18 000 euros pour les couples mariés. De l’autre côté, il vous est possible d’opter pour les fonds d’investissement de proximité ou FIP. Le fonds commun de placement dans l’innovation ou FCPI permet une réduction d’impôt sur le revenu. Évidemment, la somme est plafonnée, mais à 12 000 euros pour cette fois-ci. Pour les couples d’investisseurs, la somme maximale est doublée.

Investir dans l’immobilier locatif

Après la bourse ou l’investissement dans les petites et moyennes entreprises, l’immobilier est l’un des produits de placement les plus anciens et également les plus prisés des investisseurs. Un placement de valeur sûre, l’investissement dans l’immobilier permet en effet de constituer un patrimoine. En même temps, cette solution permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu sur le long terme. Dans ce sens, si le monde des start-ups vous est totalement inconnu et que vous ne souhaitez pas risquer votre capitale pour investir dans un domaine que vous ne maîtrisez pas, il vous est conseillé de placer votre argent dans l’immobilier locatif. Pour information, vous pourrez choisir un dispositif spécifique comme la loi Pinel pour placer intelligemment vos fonds dans la pierre. À ce propos, la loi Pinel présente depuis toujours l’avantage de permettre aux investisseurs de réduire les impôts sur l’acquisition immobilière qu’ils viennent de faire. Cependant, il y a une condition à respecter pour profiter de cet avantage fiscal. Au fait, après l’achat ou à la fin de la nouvelle construction, vous devez mettre en location le bien pour une durée de 6, 9 ou 12 ans. Le taux de réduction de la fiscalité dépendra de la durée du contrat de bail. Par exemple, vous bénéficierez d’une réduction de 12 % sur la somme investie pour une location de 6 ans, contre 18 % pour 9 ans et 21 % pour 12 ans. 

Soutenir les activités dans les DOM TOM

Le fait de soutenir les activités dans les DOM TOM est une solution de placement qui commence à connaître le vent en poupe, surtout auprès des investisseurs désireux de réduire leur fiscalité. En réalité, les départements outre-mer comme la Mayotte, la Guadeloupe, Saint-Martin sont des destinations de vacances par excellence avec leur plage pittoresque et leur ambiance exotique. Mis à part cela, les départements d’outre-mer et les territoires d’outre-mer sont également les cibles prisées des investisseurs qui souhaitent profiter d’une défiscalisation. Investir les activités dans ce genre de placement consiste donc à financer les entreprises locales et soutenir leur développement. En raison de leur isolement, leur coût de fonctionnement est énorme. De ce fait, n’importe quelle solution de financement peut grandement les aider à développer leurs activités entrepreneuriales. De son côté, l’État accorde à l’investisseur la possibilité de réduire ses impôts en échange du soutien financier qu’il propose aux artisans locaux. Cette réduction de la fiscalité peut aller jusqu’à 10 % du montant investi.

Investir dans les œuvres d’art

Les investisseurs passionnés d’art sont finalement récompensés grâce à un avantage que l’État leur accorde. À vrai dire, la possibilité de réduire ses impôts est réelle pour l’achat et la revente d’un objet. Voilà bien une bonne nouvelle pour les investisseurs qui ont une fibre artistique. Lors de l’achat des œuvres, l’investissement ne figure pas dans la base taxable de l’ISF, quelle que soit la somme investie. Il s’agit ainsi d’un moyen par excellence de réduire le patrimoine taxable par le biais de l’ISF. Dans le cadre de la revente, la plus-value est taxée à environ 34,5 % pour les taxations forfaitaires et les prélèvements sociaux. Par ailleurs, l’investisseur bénéficiera d’un abattement de 5 % tous les ans, tout au long de la détention de l’objet d’art.

Services de garde-d’enfants à Paris : comment choisir une nounou pour son enfant ?
Ménage à domicile et repassage à Paris