La toilette constitue une habitude au quotidien, indispensable pour optimiser la santé et  l’hygiène. En effet, cette démarche est utile pour éliminer les impuretés et les infections de la peau qui s’accumulent tout au long de la journée. Elle permet également d’améliorer le bien-être moral et physique puisqu’elle s’apparente à un véritable instant de détente. Cependant, il est possible que certaines personnes ne puissent pas réaliser ce geste qui semble anodin. Ces personnes peuvent avoir des difficultés à effectuer leur toilette à cause de leur vieillissement. C’est également le cas si elles sont atteintes d’une pathologie spécifique comme la polyarthrite ou la sclérose en plaques. Ayant une faculté de mouvement ou du mal à réaliser certains gestes à cause de raideurs au niveau des bras, de la nuque ou des épaules, elles ont alors besoin d’une aide à la toilette. Découvrez dans cet article les bonnes pratiques ainsi que les outils dédiés liés à ce service.

En quoi consiste une aide à la toilette et quels sont ses avantages ?

L’aide à la toilette est un service qui permet aux personnes dans l’incapacité de réaliser leur toilette de se faire aider dans cette tâche. Cela leur permet de rendre ce moment plus sécurisant, confortable et agréable. Pour ce faire, ces personnes doivent donc recourir à un accompagnement extérieur, notamment à des auxiliaires de vie. Il s’agit des personnes spécialisées dans l’aide à la toilette et qui accompagnent vos proches dans leur toilette quotidienne. Ces auxiliaires de vie ont pour tâche de les aider à garder une bonne hygiène corporelle et à se sentir bien dans leur peau. Ils peuvent ainsi retrouver l’envie de se laver tous les jours et conserver la maîtrise concernant la coordination de leurs mouvements. Bien entendu, cette aide à la toilette doit respecter certains impératifs. Il faut notamment que la pudeur et l’intimité de la personne qui en bénéficie soient respectées. Aussi, peu importe le degré de dépendance de celle-ci, elle doit pouvoir effectuer un maximum de gestes seule. La toilette est souvent réalisée le matin en tenant compte des capacités, des habitudes et du rythme de votre proche. L’aide à la toilette fourni par les auxiliaires de vie comprend la toilette en général, mais aussi le déshabillage, l’habillage, les massages et l’application de crèmes. Ils s’occupent aussi du nettoyage de la salle de bains pour que le cadre de vie des personnes en situation de handicap reste agréable et propre. Vous pouvez trouver ce type de service auprès de sites spécialisés comme www.ouihelp.fr.

Quels sont les différents types d’aide à la toilette ?

L’aide à la toilette est une prestation qui englobe l’ensemble des accompagnements qu’il est possible de fournir à une personne assistée ou âgée. Elle peut cependant se décliner en plusieurs types en fonction de sa situation. Il existe notamment une aide à la toilette dédiée aux personnes qui peuvent encore bouger de manière autonome. La présence de l’auxiliaire de vie permet alors à celles-ci d’obtenir une certaine sécurité. En effet, ces personnes veulent encore se débrouiller seules dans la mesure du possible. Elles veulent à la fois stimuler leur autonomie et garder leur intimité lors de leur toilette au lavabo, dans une baignoire ou une douche. Le rôle de l’auxiliaire de vie est alors de les surveiller et de leur offrir une aide en cas de difficulté. Pour les personnes dont l’autonomie est limitée, l’aide à la toilette est plus poussée. L’auxiliaire de vie assure en plus de son rôle de surveillance plusieurs services. Cela peut inclure le fait d’aider les personnes à laver les différentes parties de leur corps et l’agencement de la salle de bain avec des équipements d’aides techniques. En ce qui concerne les personnes alitées, l’aide à la toilette au lit est préconisée. Ces personnes ne pouvant plus se lever doivent faire leur toilette sur le lit. La toilette est alors réalisée par un personnel plus qualifié et nécessite plusieurs outils d’aide à la toilette étant donné la complexité de l’opération. Il peut s’agir d’un personnel soignant.

Quelles sont les bonnes pratiques lors d’une aide à la toilette ?

Différentes bonnes pratiques sont à adopter lors d’un service d’aide à la toilette. L’auxiliaire de vie aidant les personnes à se laver ne doit pas les négliger pour assurer leur bien-être. Il est avant tout nécessaire de bien préparer la salle de bain ou le lit. La personne bénéficiant de l’accompagnement se doit d’être installée confortablement. L’auxiliaire de vie devra également bien assurer l’hygiène de ses mains avec une solution hydro-alcoolique avant de les laver. Il est ensuite possible de procéder à une toilette de la personne selon un ordre bien défini. Il est nécessaire de commencer par le cou et le visage puis continuer par le torse, le dos, les bras et les mains. Vient ensuite le tour de l’abdomen, des jambes, cuisses et pieds. La toilette continue avec la région anale et les parties génitales avant la bouche et les dents. Chaque nettoyage est réalisé grâce à un gant, de l’eau claire et du savon. L’auxiliaire de vie doit également veiller à ce que les nettoyages soient adaptés à chaque partie du corps concernée. Pour cela, elle bénéficie d’une formation professionnelle en matière d’aide à la toilette pour les personnes âgées ou accompagnées. L’essentiel est d’éviter les risques d’irritations.

Quels outils utilisés lors d’une prestation d’aide à la toilette ?

De manière générale, la toilette d’une personne en situation de handicap ou d’une personne âgée peut se faire dans une baignoire ou une douche. Elle peut aussi être effectuée à l’aide d’une cuvette ou au niveau du lavabo. Cela dépend de l’autonomie de la personne. L’aide à la toilette fourni par une auxiliaire de vie demande néanmoins l’usage d’outils adapté. Il est donc important de disposer du matériel nécessaire pour le bon déroulement de la toilette. L’auxiliaire de vie doit généralement disposer de serviettes de toilettes et de gants pour l’opération. Elle nécessite aussi la présence de savon, de shampoing et de brosses à dents à petite tête et à poils souples. À cela s’ajoutent d’autres éléments comme un abaisse-langue, un verre à dents, un dentifrice, des cotons-tiges et des crèmes de beauté hydratantes. Il est aussi nécessaire de bénéficier de compresses pour la toilette des yeux, de sérums physiologiques. Sans oublier un coupe-ongle, une brosse à cheveux ou un peigne, un rasoir, un produit après-rasage et une nouvelle protection. Le talc pour la toilette est cependant à éviter, car il favorise les infections et la macération de la peau.